Si les régimes étaient efficaces, nous serions tous minces à l'heure qu'il est !!!


Ce n'est qu'une question de volonté ? Non, pas vraiment. Celles et ceux qui ont essayé maintes fois le savent bien.


Mincir est un processus bien plus complexe qu'on ne veut bien l'admettre. Il ne s'agit pas seulement de réduire les quantités de nourriture que vous ingérez ou de vous mettre au sport.

Dans notre combat contre les kilos que nous jugeons superflus, nous n’avons pas conscience que nous combattons notre propre cerveau. Ce dernier a, en effet, un poids ou plutôt une fourchette de poids (+ ou – 5 à 8 kg) qu'il cible. Il doit remplir tout au long de notre vie deux objectifs : garder un poids stable et ne pas trop aller sous la fourchette de ce poids. Si une personne ayant un poids initial de 60kg suit un régime et passe à 40kg, son cerveau décrétera l'état d'urgence et se servira de tous les moyens à sa disposition pour ramener le poids à la normale, voire même un peu plus, au cas où une nouvelle période de privation arriverait.


N’oubliez pas que notre cerveau veille à notre survie en permanence ! Cette fourchette de poids visée par le cerveau augmente lentement avec l'âge, mais pas de panique, car il existe des professionnels qui travaillent, tous les jours, avec des personnes qui rencontrent les mêmes problématiques que vous et les accompagnent pour comprendre les comportements qui les poussent à manger et les accompagnent dans la mise en place de nouvelles actions concrètes et qui plaisent à la personne.


En tant que coach neurocomportementaliste, spécialisée en nutrition et gestion des stress, j’aide mes clients à se libérer l’esprit des obsessions alimentaires, des frustrations, des culpabilités. Ces personnes se réconcilient avec la nourriture, avec leur corps et c’est ainsi qu’elles réussissent leur perte de poids, gagnent en confiance et en estime de soi.