Et si perdre du poids se jouait dans notre tête ?


La nourriture a pour fonctions d'apporter de l’énergie, du plaisir et du réconfort à notre organisme. En cas de surpoids, on constate que la nourriture n'est pas utilisée que dans sa fonction première. En effet, quand ça ne va pas, quand on a une baisse de moral, de motivation, d'estime de soi, on sait fort bien combien il est facile et tentant d'aller se réconforter auprès de son réfrigérateur.


Avec la Méthode Meer, nous nous intéressons aux mécanismes subtiles qui génèrent cette "faim émotionnelle" (par opposition à la vraie faim physiologique), responsable du surpoids et de l’obésité. Combien me disent : "je mange mes émotions mais bien souvent je n'ai pas vraiment faim !".


Grâce à cette approche innovante que j'utilise dans mes coachings, contrairement à un régime, il n'est plus question de compter les calories ou de s’intéresser à la valeur nutritionnelle des aliments et d'ajouter des contraintes supplémentaires dans un rapport à la nourriture déjà compliqué pour beaucoup. Ici, l’idée est d’analyser nos croyances, nos comportements et toutes ces émotions qui nous poussent, malgré nous, à mal ou trop manger.


La méthode Meer est une approche fondamentalement différente, basée sur les neurosciences et sur les transmissions intergénérationnelles, dont nous n'avons pas toujours conscience. Elle permet d'enrayer durablement le surpoids, sans faire de régime, ainsi que tous les troubles du comportement alimentaire, le tout sans se faire violence et dans la bienveillance vis-à-vis de soi-même.

Posts récents

Voir tout